Accueil » Société » Nietzsche sur la démocratie en Europe

Nietzsche sur la démocratie en Europe

friedrich nietzsche, par delà bien et mal, jenseits von gut und bose, 1886Friedrich Nietzsche, auteur de Par delà bien et mal (Jenseits von Gut und Böse, 1886)

Nietzsche (1844-1900), philosophe allemand du 19ème siècle et grand francophile, est désormais mondialement reconnu grâce à sa moustache. Mais ce n’est pas des avantages et inconvénients d’une telle moustache dont nous parlerons. Ce qui nous intéresse aujourd’hui est un extrait de Par delà bien et mal (1886) issu de la huitième section du livre intitulée Peuples et Patries. Dans cette section, Nietzsche brosse avec érudition et finesse le portrait de différents peuples d’Europe, montrant leurs différences de caractère et leurs influences respectives dans l’Histoire. Dans cet extrait, il évoque l’Europe en général et le « mouvement démocratique » en particulier.

Que l’on appelle « civilisation » ou « humanisation » ou « progrès » le trait pour lequel on cherche aujourd’hui à distinguer les Européens; qu’on appelle simplement, sans éloge et sans blâme, d’une formule politique, le mouvement démocratique de l’Europe: derrière toutes ces caractéristique morales et politiques de surface, auxquelles renvoient de telles formules, s’accomplit un formidable processus physiologique qui ne cesse de s’amplifier, – le processus qui rend les Européens semblables, leur autonomie croissante à l’égard de tout milieu* déterminé qui aimerait s’exprimer au fil des siècles dans l’âme et dans le corps sous forme d’exigences identiques, – donc la lente apparition d’une espèce d’homme essentiellement surpranationale et nomade qui, pour parler en termes physiologiques, possède pour trait distinctif typique un art et une faculté d’adaptation maximalisée. Ce processus propre à l’Européen en devenir peut voir son tempo ralenti par de grandes rechutes, mais peut-être gagnera-t-il et croîtra-t-il de ce fait en véhémence et en profondeur – le déchaînement et la poussée de « sentiment national » qui continuent de faire rage aujourd’hui entrent dans ce cadre, tout comme l’anarchisme qui commence à se lever – : ce processus entraînera vraisemblablement des résultats que ses promoteurs et apologistes naïfs, les apôtres des « idées modernes », pourraient bien ne pas escompter le moins du monde. Ces mêmes conditions nouvelles à la faveur desquelles se développera, en moyenne, une égalisation et une médiocratisation de l’homme – un homme animal de troupeau, utile, dur à la tâche, utilisable et compétent dans des domaines variés –, sont au plus haut degré propice à faire apparaitre des hommes d’exception possédant cette qualité d’être suprêmement dangereux et suprêmement attirants. Alors en effet que cette capacité d’adaptation, qui fait l’épreuve de conditions variant continuellement et commence un nouveau travail à chaque génération, presque à chaque décennie, ne rend absolument pas possible la puissance du type; alors que ces Européens à venir donneront probablement l’impression générale d’ouvriers variés, volubiles, pauvres en volonté et offrant de larges possibilités d’utilisation, qui ont besoin du maître, de celui qui commande comme de leur pain quotidien: alors que, par conséquent, la démocratisation de l’Europe aboutira à la production d’un type préparé à l’esclavage au sens le plus subtil du terme: dans des cas particuliers et exceptionnels, l’homme fort deviendra nécessairement plus fort et plus riche qu’il ne l’a peut-être jamais été jusqu’à présent, – du fait de son éducation dénuée de préjugés, du fait de sa formidable diversité de pratique, d’art et de masque. Je voulais dire: la démocratisation de l’Europe est du même coup une organisation travaillant involontairement à l’élevage de tyrans, – à tous les sens du terme, y compris le plus spirituel.

Par delà bien et mal, Nietzsche, 1886

* en Français dans le texte original

Des aspects inhérents à la démocratisation en Europe seraient donc selon Nietzsche :

  • l’apparition d’une classe « supranationale et nomade »
  • la « médiocratisation » des masses devenues facilement asservissables
  • l’accroissement des inégalités et du pouvoir de quelques uns
  • la perte des identités et la réaction des sentiments identitaires face à cette mondialisation
  • des dirigeants tyranniques
  • l’instabilité politique

On peut se demander dans quelle mesure, ce texte, écrit en 1886 s’est avéré pertinent pour les décennies qui suivirent, notamment celle des deux guerres mondiales. Et quand est-il de sa pertinence aujourd’hui ?

lou von salomé, paul Ree, nietzche

Fouette cochère (humour 19ème): Lou von Salomé, Paul Rée et Nietzche


4 commentaires

  1. Natrép dit :

    C’est impressionnant, on dirait que cela a été écrit de nos jours !
    Je pense qu’en fin de compte, on peut plus facilement jauger la valeur des choses, notamment les idées d’un philosophe, avec le recul et le jugement de l’histoire ; ce simple texte suffit à ranger Friedrich Nietzche au rang des prophètes clairvoyants.

  2. […] Nietzsche sur la démocratie en Europe […]

  3. […] Nietzsche sur la démocratie en Europe […]

  4. Aryana dit :

    tyrannies « démocratiques » actuelles: les banksters usuriers mondialistes pillant les Nations , les politichiens véreux pronant des guerres assassines au nom de l’ingérence pseudo-humanitaire,la nomadisation boboiste immigrationiste forcené contre les Peuples, la cruauté envers les animaux dans les camps d' »elevages » industriels ,la bobardisation des esprits par les écolos pour soutirer du fric soit-disant pour sauver la planète du réchauffement climatique, le parasitisme d’envahisseurs étrangers sous prétexte d’anti-racisme obsessionnel,l’incitation à la haine raciale anti-Blancs par les médias controlés par les milliardaires apatrides ,les manipulations génetiques perverses sous couvert de scientifisme moderniste ,la paupérisation des masses au profit d’une clique avaricieuse ,l’intolérance gesticulatoire au nom de la pensée unique obligatoire uniformiste ,et au milieu de tout cela des braves gens qui n’osent pas appeler un chat,un chat !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s